« Allez, viens ! On se fait un week-end prolongé avec Papa et les filles. Je sais que pour le boulot, c’est compliqué, mais on n’aura pas cette occasion de sitôt ! ». Mi-juillet, voici les arguments qu’a invoqué ma petite sœur pour finir de me convaincre de les rejoindre en Martinique.

Share: