Clac. Boum. Outch.  Autant de bruits pour définir la lourde chute. Un peu comme quand tu cours après ton train, te dépêches dans les escaliers. Glisses et t’écrases le popotin bien à plat sur une marche dure comme du béton. Enfin surtout la colonne vertébrale qui s’écrase et ton souffle qui se coupe brusquement. Tellement que tu crois être paralysée….

Share: