Ça y’est, je peux enfin commencer à revivre. 1 mois de rédaction intense pour pondre un joli mémoire de communication politique africaine. Le bilan de deux années d’apprentissage…punaise j’en ai vu enfin le bout ! Quand j’ai écrit les dernières lignes, j’étais dans un état d’euphorie totale. Un mélange d’excitation, des fourmis dans les doigts. La pression qui se relâche…

Share: