Je n’ai pas pour habitude de coucher mes états d’âme politiques. La politique, c’est comme la religion : un sujet tellement sensible que tu risques de créer la 3e guerre mondiale, y compris avec tes plus proches. Même si j’ai tendance à ne justement pas aimer les tabous, j’évite aussi de créer des « conflits » inutiles, car il m’est rarement arrivé…

Share: